Rues colorées

Un jeu intéressant pour tous ceux qui aiment le mouvement et la compétition.

2 évaluations & commentaires

Signaler ce jeu

polonaisCe jeu a été traduit automatiquement de polonais. Voir dans la langue d'origine.

Tout ce dont vous avez besoin pour jouer à ce jeu

  • cordes colorées
  • craie de couleur

Un guide étape par étape pour jouer le jeu

1

Nous dessinons des lignes colorées sur le trottoir (ou nous mettons des ficelles colorées ou des vêtements colorés sur le sol pour les transformer en lignes). Nous les dons des noms associés à leurs couleurs, par exemple bleu est Rue Ciel, blanc est Avenue Neigeux, etc.

2

Tout le monde est debout sur une des ficelles. Le chef appelle à haute voix à quel rue il faut courir. Il dit, par exemple, que tout le monde court vers Rue Ensoleillée (ligne jaune) ... Celui qui arrive le dernier, est hors jeu et encourage le reste. Il peut également remplacer le chef.




Informations supplémentaires sur le jeu

Le dernier participant gagne.

Variations

  • Vous pouvez donner un nom plus abstraitement à la rue.
  • Vous pouvez mettre différentes objets à côté de chacune des ficelles. Le chef appelle les noms des objets dans une langue différente. Les participants apprennent de nouveaux mots, par exemple en anglais.

Ce que les gens ont dit à propos de ce jeu

Mobile School NPO

Mobile School NPO BE

31 octobre, 2019

(1)

Nice game to test velocity and agility.

Joke Verreth

Partnership Coordinator Europe & Latin America StreetwiZe • Mobile School BE

21 mars, 2020

(1)

Soyez le premier à rédiger un avis

Avez-vous joué au jeu Rues colorées?

N'hésitez pas à partager vos commentaires et aidez les autres à choisir les bons jeux. Dites-nous comment cela s'est passé et comment les enfants ont réagi? Ou avez-vous des conseils pour les autres joueurs, une variante amusante, une amélioration possible?

Login ou signup pour ajouter vos commentaires

Merci de nous avoir donné votre opinion sur Rues colorées!

Nous apprécions beaucoup vos efforts dans la rédaction de la critique.

Cookies enregistrés